Toss Nothrim (Capitale)

De Anskylvia
Révision datée du 6 avril 2020 à 11:14 par Lepticed (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

L'Arbre Maison

Staff Toss Nothrim.jpg
  • 1012 - 1013
    Miträll
    La plupart des elfes chassés par les Kendaliens trouvent refuge dans la forêt oubliée de Miträll qui a connu une renaissance au fil des décennies. En apparence mort : Toss Nothrim, le coeur de la forêt, subsiste et permet aux bois de se renouveler progressivement : seule la lisière porte encore les stigmates du Nardhûr. Les troupes Kendaliennes tentent de suivre les elfes dans les bois mais se heurtent aux derniers titans naturels encore en vie dans la forêt.
  • 1015
    Première résistance
    Incapables de percer efficacement les bois, les forces kendaliennes établissent camps et fortins entre Crissaegrim et le massif d’Aeglös pour s’assurer qu’aucun elfe ne puisse quitter la forêt.
  • 1025
    Le repli
    Ne donnant aucun signe de vie pendant un peu plus d’une dizaine d’années, les elfes réfugiés à Miträll seront de nouveau perçus lors d’une nouvelle tentative kendalienne pour s’infiltrer dans les bois. Partant de Fort-Pourpre pour remonter Thônduin, le fleuve des pins, les hommes se retrouveront emprisonnés au creux des parois rocheuses au sein desquelles se déverse le fleuve. Proie facile, ils seront alors la cible de volées de flèches sans pouvoir riposter, peu survivront pour rapporter ce récit à Fort-Pourpre et à Kendall.
  • 1070
    Cernés
    Avec l’essor et le développement des civilisations humaines, la forêt de Miträll est définitivement cernée sur deux plans par les forces kendaliennes. Au sud entre Crissaegrim et le massif d’Aeglös et sur la mer à l’ouest, au niveau de l’embouchure du Thônduin.
  • 1269
    L’enfant bénie
    Naissance de Maeiv Ar’Acharn qui deviendra par la suite une figure de la résistance elfique.
  • 1331
    Bataille d’Erthellon
    Attaque massive des forces kendaliennes dans la forêt de Miträll ayant pour but d’y mettre le feu pour contraindre les elfes à la quitter. Réponse armée et coordonnée du peuple elfique présent dans les bois et proche de ces derniers, donnant lieu à la bataille d’Erthellon.
  • 1340
    La ligue du Crépuscule
    Création de la Ligue du Crépuscule sur le territoire de Sombrelune, une caste guerrière et rebelle contre Kendall. A sa tête : Maeiv Ar’Acharn. La guerre est aussitôt ouverte entre la caste et le royaume de Kendall, qui ne prend au départ, pas la menace au sérieux.
  • 1345
    Point de répit
    Attaque massive de la Ligue du Crépuscule contre une cargaison importante de vivres entre Kendall et Fort-Pourpre.
  • 1384
    La demie-elfe
    Naissance d’Aurore Séphilia Teon, une demi-elfe de sang Anskylvien qui deviendra pas la suite un personnage emblématique des elfes.
  • 1401
    Le Refuge
    Création du Refuge, par Aurore Séphilia Teon, une diaspora elfique à l’intérieur de Citemare qui offre sa protection à tout elfe s’y trouvant.
  • 1403
    Aloyse Crypid
    L'attaque la plus sanglante de la Ligue du Crépuscule a lieu. Appelée la Nuit rouge, Maeiv Ar'Acharn et ses hommes parviennent à capturer la seule fille d'Eric Crypid pendant un déplacement entre Kendall et Perle. En total démonstration de force et de terreur, la jeune noble sera exécutée devant les forces armées du Roy en personne. La délégation du Refuge, sur place pour essayer de contrer l'attaque sans succès, sera ciblé de la même façon par Kendall. Une guerre sans paix possible est lancée.
  • 1419
    De nos jours
    Alliance d’Aurore Shéphilia Teon avec le Prince Anselmne Crypid.

L’arbre maison, aussi appelé Toss Nothrim par les elfes, est un chêne millénaire qui aurait été planté par la Déesse elle-même à la création de ce continent. Il s’agit d’une espèce d’arbre unique de Vilàgfa, qui a la particularité d’être immortel et de se nourrir de magie. Son tronc, ainsi que ses racines ou encore ses branches, continueront de pousser éternellement tant que l’espace le leur permettra. Actuellement, l’arbre oscille entre les 800 et 900 mètres de haut et ferait 20.000 mètres cube de volume à vue de nez. Dominant largement ses congénères, il se tient au dessus de la cime des arbres de la forêt de Miträll et est donc facilement visible depuis une longue distance, pour peu qu’il soit possible de prendre un peu de hauteur.

Imprégné de magie, beaucoup pensent que Toss Nothrim est lié à tous les végétaux et attribuent donc à cet arbre un rôle de gardien sur toute la forêt. Beaucoup de chamanes ou de naturalistes pensent aussi que l’arbre est relié aux autres consciemment et régit la forêt par sa volonté. Il guide tous les êtres vivants qui l’entourent et s’occupe de la régulation de la nature et de la magie. C’est aussi pourquoi l’arbre semble réagir quand les éléments sont perturbés. Lors du massacre du Roy fou au premier millénaire, on dit que l’arbre serait resté sans feuilles pendant une génération entière avant de retrouver sa ramure. On appelle cette période la Saison des Larmes ou « I Rhîw O Nïrnaeth » en elfique.

Situé relativement loin au nord des bois, peu sont les hommes qui peuvent se vanter d’avoir vu l’arbre maison de leurs propres yeux. Rapidement choisi comme refuge durant les premières ères de l’installation elfique il y a des millénaires de cela, Toss Nothrim n’a subi que peu de changement depuis lors. Toutefois touché par le Nardhûr vers -259, l’arbre à perd son feuillage et dépérit peu à peu malgré de nombreuses tentatives pour le maintenir en vie. Mort seulement en apparence, l’arbre parvient à survivre et avec lui toute la forêt qui parvient à se régénérer lentement. Aujourd’hui, personne ne semble savoir comment l’arbre parvint à survivre, pas même les elfes.

L’arbre sert donc de refuge pour une partie de la population mais habite aussi des temples sur les plus hautes branches et les parties plates de la cime. Véritable centre névralgique de la vie elfique au nord du continent de l’Est, ses racines forment à elle seules des habitations au sol tandis qu’une grande partie de la population se nichent dans son écorce, creusée par endroits. Toss Nothrim, à l’image de Mallorn, a longtemps été délaissé lors de l’exode des elfes touchés par le Nardhûr mais a aussi vu les elfes revenir vers lui lors des massacres du Roy Crypid. C’est donc un lieu aujourd’hui habité par de nombreux réfugiés elfes en quête d’un havre de paix pour échapper aux persécutions qui ont lieu plus au sud. Ses immenses racines ont l’avantage de fournir un nombre conséquent d’espaces pour s’abriter et se loger, si bien qu’à ce jour, il n’a encore pas été nécessaire de construire des habitations supplémentaires autour de l’arbre. Contrairement à Mallorn où les elfes ont commencé à ériger des bâtisses de pierre pour compenser le manque de place, Toss Nothrim est resté intact et même protégé par les plus fervents défenseur du Culte Naturel. Toute modification allant contre les volontés de l’arbre maison ou même pour le contraindre seraient très mal perçues : c’est pourquoi il est laissé libre et continuent de grandir comme il l’entend.

De nombreuses branches et racines s’entremêlent jusqu’au sol, permettant ainsi l’accès aux couches supérieures l’arbres sans trop de difficultés, même si les elfes les plus jeunes s’amusent souvent à escalader et bondir de branches en branches pour grimper rapidement et prouver leur agilité supérieure. On trouve des habitations et diverses installations jusqu’à la moitié du tronc de l’arbre environ, la partie supérieure étant réservée aux temples et aux quartiers royaux, bien que les elfes soient aujourd’hui sans souverain pour les guider. Les elfes les plus âgés tendent toutefois à s’installer à la base de l’arbre ou sur les niveaux inférieurs pour éviter d’avoir à monter et descendre trop souvent. Le tronc est si imposant que les espaces creux en son sein sont nombreux et permettent l’aménagement de bon nombre d’espaces, à l’image de l’impressionnante ouverture située au pied de l’arbre donnant sur un grand hall circulaire. Cet espace sert principalement de lieu de rencontre et de place de marché pour les divers échanges et trocs dont les elfes sont friands.

On sait aujourd’hui peu de chose sur ce qui se trame au sein de Miträll : peu nombreux sont les elfes qui quittent la forêt et nombreux sont ceux qui viennent pour y trouver refuge. Des aventuriers que certains qualifieraient de fous osent parfois mettre le pied dans la forêt et reviennent avec des histoires auxquelles peu prêtent crédit tant elles semblent aberrantes. Il est donc difficile de connaître le nombre d’individus qui réside à Toss Nothrim ou bien encore d’avoir une idée précise de l’état de la cité.

Autorisé à la première candidature
Habitant de Toss Nothrim Non

Crédits et sources

| Fandom